Jeanne Debarsy

Jeanne Debarsy

Artiste sonore et ingénieur du son
www.jeannedebarsy.com

Jeanne est sortie de l'IAD en 2007 où elle a suivi une formation d’ingénieure du son. Elle travaille dans les différents domaines du son et collabore avec de nombreux acteurs du monde du spectacle, du cinéma, de la radio, de la musique, de la création.

Elle se passionne tout particulièrement pour le média radiophonique car celui-ci lui procure une liberté d’action et d’expression précieuse à ses yeux. Nourrissant une envie grandissante de mettre en ondes ses propres idées, elle réalise son premier documentaire radiophonique en 2011 "Ino Vaovao Mada?" où elle mêle sa passion du voyage et de la rencontre à celle de la musique et du son. Elle a ensuite réalisé d'autres documentaires sonores "Los Santos" et "Terre Noire", largement diffusés également.

En 2017, elle signe avec Maël Lagadec sa première fiction radiophonique "La première fois que je suis devenu foule" marquant le début d'une période davantage expérimentale où le sonore prend le pas sur le discours, comme en témoignent ses dernières créations "Fragments from Africa"  ou encore "Avec le vent".

Jeanne continue de développer son propre langage sonore afin d'affiner sa recherche personnelle et pour se mettre au service d'artistes divers, vidéastes, réalisateurs, musiciens,...

 

Mael eclair NB-2.jpg

Maël G. Lagadec

Photographe et réalisateur
www.maelglagadec.com

Maël se passionne pour le son et l’image dès son plus jeune âge. A 19 ans, il obtient son diplôme en ingénierie vidéo en France. Il fait ensuite ses armes en tant que caméraman en Inde et co-écrit un livre sur le handicap dans les campagnes indiennes.

Durant quelques années, il parcourt l'Asie, l'Afrique et l'Amérique doté de son appareil argentique. Ces voyages au sein de cultures traditionnelles seront pour lui une grande source d’inspirations pour la suite.

En 2005, Il s’installe photographe et réalisateur à Bruxelles, ce qui lui permet de rencontrer de nombreux artistes de la scène belge.  Approfondissant ses connaissances en photo avec Pierre Radisic à l’école des Arts d’Ixelles, il entame un travail photographique sur le corps.

En 2012 à l’est de la Turquie, il réalise la série photographique "At the mercy of fate" sur les églises dévastées lors du génocide arménien.

En 2016, Il réalise un court-métrage de fiction dénonçant les violences sexuelles à l’Est de la RDC : "GIRL FACT" est actuellement sélectionné dans plusieurs festivals autour du monde.

Aujourd’hui, Maël se tourne vers le monde du sens : il co-réalise en 2017 avec Jeanne Debarsy la fiction sonore "La première fois que je suis devenu foule", Une œuvre subjective et immersive qui interroge sur l‘extrême lucidité d’un certain état de folie.

Cristophe Rault.jpg

Christophe Rault

Réalisateur radio, artiste sonore et musicien
www.christopherault.org

Co-fondateur (avec Silvain Gire), réalisateur et responsable technique d'ARTEradio.com de 2001 à 2009.

Aujourd'hui basé à Bruxelles, Christophe réalise des documentaires et fictions radiophoniques ou autres créations sonores et musicales.

Il accompagne également de nombreux auteurs dans la réalisation de pièces radiophoniques (mise en ondes, prises de son, montage, mixage).

Membre de l'Atelier de Création Sonore et Radiophonique de Bruxelles il organise des workshops sur langage radiophonique et la technique sonore.

Christophe est également Lauréat de plusieurs prix radiophoniques (Prix Europa, SCAM France, SCAM Belgique, festival Longueur d'ondes).

Musicien au sein du groupe Facteur Cheval (Bruxelles).

Ecate © Mael G. Lagadec -2.jpg

Ecaterina Vidick

Réalisatrice
 

Ecaterina a étudié la mise en scène à l’INSAS. Diplômée en 2004, elle axe son travail sur les cadres sociaux quotidiens qui régissent la complexité de l’être humain et s’interroge sur la manière dont le son peut en délivrer une forme réfléchie et poétique.

Dans ses créations, elle recherche autre chose que le son lui-même ou la parole seule et tente de révéler une dimension parallèle, sortes de traces invisibles d’un espace fragile et ténu entre l’un et l’autre.

Elle réalise "J’ai une douleur quelque part…", son premier documentaire, en 2004, à l’accueil des urgences d’un hôpital bruxellois où indigents et étrangers cherchent autre chose que des soins.

En 2009, en collaboration avec son frère, Nicolas Sherban Vidick, photographe et musicien, elle signe "Dragalina", un documentaire cinématographique. Ensemble, ils partent à la rencontre de leur cousin de 17 ans, resté dans leur village d’origine, dans la plaine du Danube roumain.

Ecaterina retourne vers le son avec "Traces", un documentaire sur des ateliers de rap et de slam en prison. Elle se dirige ensuite vers des récits plus intimistes et des univers sonores imaginaires autour de l’insomnie avec L’heure bleue.

Son dernier documentaire sonore, co-réalisé avec Aurélie Boudet, est une histoire vivante racontée par cette dernière, autour des moyens qui mènent à la résilience lorsque le fil vient à lâcher. Un récit sur la catastrophe, sur la maladie, sur la vie, sur la mort et sur ce qu’il y a entre.